logo mundoreishi

Sortes de “reishi” et différences avec le Reishi (champignon) en poudre

Sur cette page, nous t’expliquons les différences qu’il y a entre le reishi (champignon) et le reste des produits portant le mot « reishi » sur son étiquette.

Qu’est-ce que le reishi ? Nous te l’expliquons ici

SOMMAIRE :

Champignons reishi et différence avec l’extrait de reishi

Pour comprendre les différences qu’il y a entre l’extrait de reishi et le champignon reishi, je vais vous exposer tout d’abord l’exemple du pain :

Nous pouvons cuisiner un pain intégral dans une marmite remplie d’eau, retirer le pain une fois ce dernier cuit et laisser l’eau bouillir jusqu’à évaporation totale laissant au fond une croûte maronnée. Si nous faisons cela, la croûte marron sera techniquement un extrait ou concentré de pain. Etant donné que cet extrait a utilisé l’eau comme dissolvant, il sera composé d’un concentré de vitamines de groupe B comme la B1 et B2 mais la B6 contenu dans le pain intégral ne sera pas présente, car détruit par la chaleur. La croûte contiendra également des amidons concentrés (hydrates de carbone), gluten concentré (protéines) et minéraux concentrés : sélénium, calcium, potassium, magnésium….

panCet extrait est-il meilleur que manger la baguette de pain entière ?

Pour une personne déficiente en vitamine B6, cet extrait ne lui servira à rien puisque cette vitamine est détruite au cours du processus à cause de la chaleur.

Pour une personne déficiente en vitamine B2, l’extrait sera meilleur que la baguette de pain entière puisque l’extrait concentrera cette vitamine en plus grande quantité.

Pour une personne intolérante au gluten l’extrait pourra lui provoquer de graves dommage au niveau de l’intestin puisqu’une toute petite quantité de l’extrait concentrera le gluten contenu dans une baguette entière.

Comme nous pouvons le constater, l’extrait de pain a ses pours et ses contres, aussi bien positifs que négatifs. La même chose peut s’observer avec les extraits de reishi, comme nous commenterons ci-dessous.

En résumé, si une personne veut profiter de tous les nutriments du pain avec toutes ses propriétés, vitamines, fibre, minéraux… la seule façon d’atteindre cet objectif sera en consommant la baguette entière.

Elaboration des extraits de reishi, problématique

reishi-micromolido-microscopio extracto-reishi
Micro photo du champignon reishi en poudre (400X) : on peut voir les cellules du champignon séparés en morceaux par le broyage. Micro photo d’extrait de reishi (400X) : on observe des agglomérations des composés chimiques concentrés.

La pratique totale des extraits présents sur le marché se réalisent pour concentrer les beta glucanes, molécules les plus actives du champignon ou triterpènes. Pour maximiser les bénéfices les entreprises utilisent des substances hautement réactives dans le processus d’extraction capables d’arracher les chaines de beta glucane des parois des cellules du champignon. Néanmoins, depuis 2015 il a été démontré que ce processus abîme les beta glucanes du reishi qui perd par conséquence son activité biologique : nous vous l’expliquons de manière détaillée dans cet article (l'article est en espagnol)

Oui, les extraits concentrent plus de béta glucanes que le champignon, mais étant donné que ces derniers sont dégradés, leur activité pour l’organisme est plus réduite que celle contenu dans les champignons sans extraire, comme commenté dans le lien antérieur.

A l’intérieur des triterpenes du reishi, où sont situés les acides ganodériques de grande importance du champignon, nous trouvons plus de 300 molécules. Certaines se dissolvent dans l’eau mais d’autres ne sont solubles que dans des dissolvants apolaires. Pour cette raison de nombreuses extractions concentrent seulement un type ou l’autre de triterpene, laissant l’extraction incomplète en variété de triterpene ayant une activité sur l’organisme.

En plus des beta glucanes, le processus d’extraction détruit la structure tertiaire des protéines du reishi, qui se dénaturalisent et se précipitent à cause des grands changements de pH auquel est soumis le produit. Le résultat est donc que les extraits peuvent perdre une bonne partie de leur activité biologique : n’oublions pas les protéines LZ8 et LZ9 du reishi qui ont une importante capacité immunomodulatrice.

Enfin, il faut souligner que pratiquement la totalité des extraits se réalisent en mettant de côté la fibre fongique du reishi et les propriétés suivantes se perdent :

  • Nutriments pour notre flore intestinale et intestins : la dégradation bactérienne de la fibre du reishi dans le colon génère de l’acide butyrique, entre autres, qui est très important pour la santé de l’intestin et le manque de ce nutriment est lié à certaines maladies inflammatoires.
  • Amélioration du microbiote intestinale et dans le cas du reishi cela peut éviter l’obésité métabolique
  • Les propriétés antioxydantes qui protègent l’organisme se perdent
  • La fibre retire, par absorption et glissement, les substances cancérigènes du colon. La fibre est en effet considérée comme étant préventive de tumeur du colon.
  • Les beta glucanes, un type de fibre, aident à réduire le cholestérol. Cela a été prouvé dans le cas des beta glucanes de levures (similaires à celles du reishi).
  • Elles sont de grand intérêt comme aide physique pour aller aux toilettes. Ceci est dût au fait qu’elles absorbent de grandes quantités d’eau et facilitent ainsi le transit intestinal.

polvo-reishi

Poudre de champignon reishi

Et si cela ne suffisait pas :

Chaque marque d’extraits présente sur le marché concentre des molécules différentes, puisqu’elles utilisent des méthodes d’extraction différentes et, pour cela, ont une activité différente sur l’organisme.

Au final, quand une personne consomme un extrait de reishi, il se peut que celui-ci ne concentre pas les molécules dont il a besoin et pour cette raison le produit ne lui servirait à rien. Nous vous expliquons les différents extraits de reishi du marché selon leur type et origine (l'article est en espagnol).

Pour comprendre cela je vous ai exposé l’exemple de réaliser un extrait de pain intégral dans l’eau. Mais si nous portions à ébullition la baguette de pain dans de l’alcool éthylique (procédé qui serait très dangereux à faire à la maison car il est très inflammable), en suivant le même procédé expliqué, et que nous laisserions l’alcool s’évaporer jusqu’à l’obtention d’une croûte, nous obtiendrions ce qui serait un extrait alcoolique de « baguette de pain ». Les vitamines de groupe B seraient absentes car elles ne se dissolvent pas dans l’alcool. La même chose passerait avec les minéraux ioniques : sélénium, calcium, magnésium qui ne se dissolvent pas non plus. Ce que nous obtiendrions seraient les huiles contenues dans le pain, les vitamines liposolubles et autres substances apolaires.

La composition chimique du résultat de l’extraction du pain dans l’alcool est totalement différente à l’extraction dans l’eau et pour cette raison l’activité sur l’organisme sera très différente.

La même chose se produit avec le reishi. Chaque extrait de reishi présent sur le marché a une composition différente qui dépend du laboratoire réalisant les extraits et de sa technique d’extraction. Ce que vous êtes en train de consommer est efficace pour votre problème ? Vous ne pouvez pas le savoir ! Apprenez-en plus ici.

Enfin, parmi les centaines de publications médicales qui existent au sujet du reishi, il existe seulement un produit qui présente toutes les activités de tous les extraits qui existent et de ce fait, présente toutes les propriétés : le reishi pur, sans être extrait !

Si vous souhaitez acheter de l’extrait de reishi, en suivant ce lien nous vous expliquons le minimum à savoir sur ces derniers : les extraits de reishi présents sur le marché peuvent être très bons si nous en connaissons le « type et l’origine ».

Champignons reishi et différences avec les spores de reishi

Pour répondre à la question il faut tout d’abord clarifier ce qu’est une spore pour comprendre sa composition chimique et ses vertus nutritionnelles :

Les spores sont similaires aux graines des plantes. Elles servent à la reproduction des champignons.

De la même façon que lorsque nous plantons une graine dans les conditions optimale elle germine et produit une plante, si nous mettons une spore dans des conditions idéales elle germine et produit un champignon (qui pourra devenir dans le futur un champignon comme le reishi par exemple).

esporas-ganoderma-lucidumMicrophotographie des spores du Ganoderma Lucidum (400x). Elles sont similaires à des graines microscopiques.

Aussi bien les graines comme les spores qui sont des structures de reproduction, accumulent beaucoup d’énergie en son intérieur et dans un volume réduit. Cela se produit de cette manière afin de pouvoir alimenter les individus à ses premiers stades. Dans la nature la meilleure substance pour accumuler l’énergie concentrée sont les huiles et les graisses et pour cela les graines et les spores ont une quantité très élevée d’huiles et de graisses. C’est pour cette raison que les humains extraient les huiles des graines de tournesol, de potiron, de colza, d’amandes… et non d’autres parties de la planta. La même chose se produit pour les champignons : 

Les spores du champignons Ganoderma Lucidum disposent de beaucoup d’huile en son intérieur et pour cette raison, elles sont chimiquement très différentes du champignon reishi. Cela se traduit par des propriétés très distinctes.

Pour que nous nous fassions une idée d’en quelle mesure ils sont différents chimiquement parlant, je vais suivre l’exemple d’une pomme que nous exposons sur de nombreuses pages de ce site internet : nous savons que les pommes sont très bonnes et saines, qu’elles sont une source importante en vitamine C, qu’elle offre des sucres d’assimilation rapide, des pectines qui favorisent le transit intestinal, de l’eau… Néanmoins leurs graines sont toxiques : manger un verre rempli de pépins de pomme pourrait tuer une personne ! Cela est dû au fait qu’ils contiennent une quantité élevée en glucoside cyanogène, substance qui, au contact de l’estomac libère de l’acide cyanhydrique – cyanure d’hydrogène – très venimeux. De la même manière, les spores du reishi ont une composition chimique très différente du champignon reishi. Ces spores, par exemple et en suivant les résultats de cette recherche, ne devraient pas être consommées par les patients atteints de tumeur de l’estomac : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24282100

Alors que le champignon en lui-même peut être considéré, selon les recherches de cette publication, comme une aide contres les cellules tumorales de l’estomac : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24892846

Sur de nombreux sites internet les mêmes propriétés sont attribuées de manière erronée aux spores et au champignon reishi. Ceci est totalement incorrect. 

D’autre part, il faut reconnaitre que les spores présentent certainement également des vertus en temps que complément alimentaire. Néanmoins des recherches doivent être effectuées pour démontrer dans quels cas elles sont bénéfiques et dans quels cas elles ne le sont pas.

Enfin, il convient de commenter que la grande majorité des recherches effectuées sur l’être vivant Ganoderma Lucidum (ceci inclus les champignons, spores et mycélium) se réalisent à partir du champignon reishi et non des spores ou du mycélium, qui correspondent à deux choses totalement différentes et disposant de différentes propriétés. Seul le champignon reishi est considéré comme un aliment par l’Agence Espagnole de la Consommation, Sécurité Alimentaire et Nutrition.

esporas-reishi

Reishi de culture (champignon de Ganoderma Lucidum). Observez le bord du chapeau rempli de spores pendues. Les spores sont comme les « graines du champignon », un produit très différent tant du point de vue de la composition chimique que des propriétés que le champignon.  

Champignon reishi et mycélium de Ganoderma Lucidum. Différences

Si nous allons chez un marchant de fruits et légumes et que nous demandons des pommes et que le primeur nous présente un sac rempli de copeaux de bois de pommier mélangé avec des feuilles et des racines triturées (plante de pommier) ; même s’il nous dit qu’il s’agit d’un produit excellent, sain et plein de vitamines, nous le prendrions sûrement pour un fou. Cela se produit car nous savons qu’un sac de pommes (fruits de l’arbre fruitier) n’est pas la même chose qu’un sac rempli de morceaux du pommier (la plante). Même si cela peut paraître faux, la même chose se produit lorsque nous demandons du reishi (fruit du champignon) dans une boutique et que l’on nous vend du mycélium de Ganoderma Lucidum en nous disant qu’il s’agit de la même chose. Il s’agit de parties totalement différentes et par conséquent très distinctes.

Tipos de reishi y diferencias. Reishi en polvo, lo mejor.

micelio-ganoderma-bioreactor

Culture du mycélium en laboratoire. La partie blanche correspond au mycélium qui grandi sur le cristal, en dehors du moyen de culture. La partie marron submergée sont les « boules » de mycélium. Il s’agit de la partie qui se vend comme du reishi par différentes marques commerciales. La culture se réalise dans des réservoirs énormes et non dans des fioles d’Erlenmeyer.

Pour montrer ces différences nous vous résumons deux documents scientifiques (références en bas de cette page).

Le premier compare plusieurs substances actives entre les champignons et le mycélium de Ganoderma Lucidum. Entre autres, il évoque le contenu total en polyphénol qui sont les molécules dans lesquelles le reishi concentre sa capacité maximale en antioxydants. Alors que dans le champignon reishi ce contenu s’élève à 7,82%, pour le mycélium de Ganoderma Lucidum ils n’ont même pas pu être détectés ! Ignorer cela serait ignorer les dizaines de molécules protectrices du reishi. La publication a également étudié les polysaccarides, molécules où l’on trouve les béta glucanes d’action immunomodulateur si important dans un bon reishi. Le mycélium ne contenait que 1,1% de ces derniers alors que dans le cas du champignon il atteignait un pourcentage de 29,7%, c’est-à-dire :

l’équivalent en polysaccarides contenus dans 1kg de reishi est comparable à celui contenu dans 27 kg de mycélium ! Quelqu’un continu de penser qu’il s’agit de la même chose ?

Au cas où la publication antérieure ne clarifiait pas les différences entre les deux produits ; Bhardwaj a comparé en 2016 des dizaines de molécules du reishi et du mycélium. Il a utilisé pour cela la technique d’ultra chromatologie de convergence couplée d’un spectromètre de masse quadripolaire. Le résultat : en observant la composition chimique différente on peut conclure que la différence entre les deux est similaire à la comparaison d’un pommier et de ses pommes. Ne nous laissons pas tromper chez le marchand de fruits !

Tipos de reishi y diferencias. Reishi en polvo, lo mejor.

cepas-reishi-cultivo-experimentalChampignons reishi de notre culture expérimentale prêts à être analysés par la Faculté de Médecine de l’université de Valladolid. Notez qu’une chose n’a rien à voir avec l’autre même s’ils viennent tous les deux de l’organisme Ganoderma Lucidum.

linea roja abajo

    facebook  youtube   google plus1   whatsapp